News

Notre Dame du Sacré Coeur : têtes retrouvées

Catégories : Actualités

Dans la nuit du samedi au dimanche 19 août 2018, la statue de Notre Dame du Sacré Coeur située av du Marechal Joffre à Noirmoutier avait été décapitée. Un mois après jour pour jour, les têtes de la Vierge Marie et de l’enfant Jésus ont  été retrouvées (19 septembre), à 2,5km du lieu. Cette statue érigée en 1949 suite à une mission paroissiale est très chérie par les noirmoutrins. Elle est  propriété de la mairie et fût restaurée par la paroisse il y a 4 ans. La Gendarmerie continue son enquête pour retrouver les auteurs de cet acte choquant. La restauration de cette statue. est prévue dès aujourd’hui par la paroisse.

Le mercredi 22 août à 11H, en la fête de Marie Reine, un chapelet avait rassemblé une centaine de personnes au pied de la Vierge Marie en réparation pour l’acte de vandalisme.

Pour histoire, cette statue, suite à une mission paroissiale, était arrivée le 16 mars 1949 sur l’ile; à cette occasion une neuvaine préparatoire à l’Annonciation avait rassemblé à l’église un grand nombre de fidèles. Notre Dame du Sacré Coeur a été installée sur son socle le dimanche 1er mai, lors du mois de Marie. Que Marie Notre Dame du Sacré Coeur continue à veiller sur chacun de nous.

La  collecte de dons est  terminée. Grâce à vous tous, plus de 6000 euros récoltés permettent de restaurer la statue à son identique. La mairie participe pour 2000 euros à la restauration, décision votée en conseil municipal.

Merci pour votre générosité et votre soutien.

Abbé Grégoire Cieutat

Quelques témoignages :

Blanche : « Je suis venue à la prière du chapelet afin de prier pour espérer, espérer que cet acte de vandalisme soit pardonné et qu’il ne soit pas réitéré mais aussi afin que les forces de l’ordre réussissent à mener à bien leur enquête .  J’ai souhaité m’unir à la communauté catholique dans la douleur que cause cet acte en nos coeurs. Celui-ci est non seulement un outrage au respect de la religion catholique mais également envers le patrimoine de l’île. C’est remplie d’espérance que j’ai vécu la prière de ce chapelet car je suis convaincue qu’il est nécessaire de se rassembler et d’être actifs afin de préserver notre patrimoine et lutter contre ces incivilités ciblées. »
Norbert, 71 ans : « … parce que, pour un croyant, la profanation d’une image reverrée, la décapitation d’une Vierge à l’Enfant, est d’abord une douleur physique qu’il faut dépasser par une prière manifeste et communautaire….parce que par cette prière solidaire conduite par le pasteur de notre communauté nous parvenons à dépasser la grossièreté d’un tel acte…. parce, par là, nous rappelons que nous sommes chrétiens et que par notre baptême nous avons revêtu le Christ, notre Seigneur en Croix ; Celui là même qui dit alors la première de ses sept dernières paroles :  » Père ! pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! »… parce que par là, nous parvenons à pardonner l’inanité d’un tel acte en renforçant notre communauté dans la foi, sans négliger pour autant les voies et moyens de recours de notre société civile bafouée. »
Marie 36 ans : « Nous avons tous été très choqués, notamment nos enfants, par la violence de cet acte. Dès que nous avons appris qu’un chapelet était organisé aux pieds de la Vierge à l’enfant, je suis venue témoigner de notre soutien aux noirmoutrins, sachant que l’histoire de cette statue nous a particulièrement touchée. J’ai surtout prier pour l’apaisement des coeurs des auteurs de ce vandalisme scandaleux.
Je retiendrai les mots d’un de mes enfants : « il faut prier pour la Vierge mette BEAUCOUP d’amour dans leur coeur ».
J’ai été émue de voir cette centaine de personnes, de tous âges, vacanciers et noirmoutrins, rassemblées et recueillies dans une démarche apaisée et pleine d’espérance. Evidemment, Elle était parmi nous. »
Bertrand et Lucile  44 et 46 ans : « Nous sommes venus participer à la prière de réparation car cet acte de violence inexplicable nous à choqué, bouleversé et attristé.
Ayant besoin de ce temps de recueillement avec les autres paroissiens, nous avons été réconfortés par la présence de nombreuses personnes.
Nous remercions l ‘Abbé Cieutat de ce temps de prière recueilli et très apaisant.
Beaucoup de passants se sont arrêtés pour nous interroger et sont repartis très choqués et nous ont assuré de leurs prières. »
Charles 70 ans : « Ma participation à la prière à la Vierge dont la statue a été saccagée est dans un premier temps un soutien à l’initiative de la communauté catholique (sans doute suscitée par le curé de la paroisse) qui s’est sentie agressée, que ce geste soit du pur vandalisme ou un acte délibéré. Dans un second temps, sentiment né probablement pendant le temps de prière, il s’est agi de dire à la Vierge combien on désire être proche d’elle bien que certains puissent ne pas partager cette relation ou ne pas la comprendre, réflexion qui conduit au pardon auquel la Vierge ne peut que nous amener. »
 

 

Auteur :saint-philbert-en-noirmoutier.fr

3 Responses to "Notre Dame du Sacré Coeur : têtes retrouvées"

  1. Cecilia p Posté le août 23, 2018 à 2:22

    C est avec une immense tristesse que nous sommes spectacteurs de tant de violence. En priant devant la vierge et l enfant decapites en famille et communauté chretienne, nous avons pu être consolé et consoler aussi jesus et Marie. Quel grand réconfort ! Ils n ont pas tout enlevé : Le cœur sacré de l enfant jesus est toujours intact et le doigt de Marie nous le montre. Le coeur de jesus sur lequel nous pouvons nous reposer. En paix.
    Nous restons dans l Espérance.

  2. Anousia Posté le août 23, 2018 à 3:56

    Marie est victorieuse, comme toujours! Elle rassemble même lorsque Sa statue est saccagée.

    Notre Maman célèste éclaire ceux qui ont posé cet acte de vandalisme, convertis les, bénis les. S’ils l’ont fait par haine contre Toi change leur coeur, guéris leurs âmes! Et avec eux 100 de plus!!!

  3. Arnaud Beutter Posté le septembre 19, 2018 à 4:13

    Bien cher Père,
    À toute la communauté paroissiale de Noirmoutier,
    je m’associe à votre prière (en tant que paroissien occasionnel) et à votre action de grâce en ce jour où l’incompréhension et la tristesse font place à la joie d’avoir retrouvé les 2 têtes de la statue.
    Bien sûr l’enquête ne s’arrête pas là mais notre Seigneur dont la miséricorde est infinie peut toucher les cœurs des auteurs de cet acte. Soyons assurés que nos prières depuis 1 mois ont été entendues, ont permis cette issue heureuse et vont agir encore en vu d’un pardon en vérité et pour renforcer les liens fraternels de la communauté.
    Bien fraternellement,
    Arnaud

Laisser un commentaire