<>

Pour méditer aujourd’hui

Message de Mgr Jacolin aux catholiques de Vendée

Messes retransmises

Flash infos du curé

Agenda

EDITO de MARS 2020

Catégories : Actualités

De la Journée mondiale de prière à la prière de chaque jour

L’initiative est partie des sociétés missionnaires protestantes au 19e siècle ; aujourd’hui, elle s’est étendue à toutes les confessions chrétiennes.

En 1887, aux États-Unis, naît une union de groupes où des femmes prient pour les plus défavorisés. En 1927, le mouvement prend une dimension internationale et œcuménique. En France, la Journée mondiale de Prière, connue dès 1929, prend de l’ampleur à partir de 1988.

Le premier vendredi de mars, tout autour de la terre, dans 180 pays, une même prière s’élève vers Dieu. Elle est à chaque fois rédigée par les femmes d’un pays, le Zimbabwe en 2020, ce qui est une occasion de s’insérer (un peu) dans une autre culture. Sur notre paroisse, elle est relayée  le vendredi 6 mars par des femmes de l’Église Protestante Unie et de l’Action catholique des femmes.

Tous, nous sommes invités, hommes et femmes, jeunes et anciens. La méditation portera sur la guérison du paralytique dans l’évangile de Jean (5,2-9) : « Lève-toi, prends ton grabat et marche ». Écoutons la voix du Christ, levons-nous, prenons-nous en charge et marchons ! L’Esprit saint nous guidera. Notre vie prendra une autre dimension. Pour un-e disciple du Christ, prier et agir sont les deux faces de la même réalité.

Il y a les prières exceptionnelles, celles de cette journée ou des fêtes et des grands rassemblements. Il y a les prières simples, plus régulières, d’abord celles communautaires du dimanche et, ensuite, celles quotidiennes du secret des cœurs.

On peut prier pour soi, pour l’Église, pour le monde, pour ceux que nous aimons (un peu, beaucoup ou pas du tout…). On peut louer, implorer, adorer. Mais, depuis le début du Carême, nous le savons : ce n’est pas l’accumulation des prières qui compte (le « toujours plus ») c’est leur qualité, la valeur multipliée de l’amour fraternel qui y est reçu et donné. Reçu de Dieu, donné à nous. Offert  à Dieu, redonné par lui.

  1. Gérard Billon
  2.  

 

 

Auteur :Pierre Blandeau

Laisser un commentaire