<>

En mai, un “marathon” de prières à Marie

Denier de l’Eglise

Bulletin Le Grand Large

Méditer la Parole

Agenda

Denier de l’Eglise

Catégories : Actualités

En Vendée, dans le diocèse de Luçon, il est de tradition chaque année de lancer la nouvelle campagne du Denier au début du Carême. Cette année encore, le Denier est au rendez-vous, Découvrez la nouvelle campagne du diocèse (cliquez ici)

 

« Que nous ayons reçu une éducation religieuse par nos parents et grands-parents, que nous ayons redécouvert le Christ après nous être éloignés de l’Église, ou encore que nous ayons reçu à l’âge adulte la révélation du message de l’Amour de Dieu, notre parcours de foi est unique : c’est notre histoire. » nous rappelle Mgr François Jacolin dans son message accompagnant cette campagne.

Cette histoire se construit directement ou indirectement en lien avec l’Église. Pour un mariage vous pouvez être les mariés, la famille des mariés, des invités, des paroissiens ou de simples habitants apercevant les jeunes mariés sortant de l’Église sous les vivats. Proche ou lointain, catholique ou non, pratiquant ou peu, chacun voit chez lui la vie de l’Église et l’amour du Seigneur s’exprimer.

 

Aujourd’hui le nombre de donateurs est en baisse (de l’ordre de – 21% en 10 ans dans les Pays de la Loire et – 35% en 12 ans en France). Si le don moyen augmente légèrement (+ 5%) il ne compense pas cette baisse.

 

Quelques chiffres :

  • 39% des ressources de l’Église sont à mettre au crédit du Denier
  • 53% des ressources de l’Église viennent du « casuel » (baptême, mariage, etc.), quêtes et offrandes de messe (23% de ces ressources viennent des quêtes et servent à couvrir les frais de paroisses ; chauffage, électricité, frais divers…)
  • 8% des ressources de l’Église viennent des legs

 

  • En donnant :
    • 58 € c’est une journée de vie pour un prêtre en mission pastorale
    • 93 € c’est une journée de vie pour un prêtre en maison de retraite
    • 139 € c’est une journée de formation pour un animateur en pastorale (catéchiste par exemple qui accompagne et encadre les enfants)
    • 360 € c’est une semaine de formation pour un séminariste, un des prêtres de demain

Le Denier permet la déduction fiscale de l’ordre de 66% des impôts. 

Note : ne pas confondre Denier de l’Église et Collecte paroissiale ! (cliquer ici)

Auteur :Gérard Billon

Laisser un commentaire