<>

Le nouveau Missel

Le vaccin et la fraternité

Le parcours Alpha

Bulletin Le Noroît

Méditer la Parole

Agenda

éditorial novembre 2021

 

Une Église à reconstruire

« Déployons nos talents pour solidifier notre Église ! » C’est ainsi que je terminais l’éditorial de septembre. Plus que jamais, l’Église a besoin de nos talents.

Le 5 octobre, est tombé le coup de massue du Rapport de la Ciase sur l’ampleur des abus sexuels commis dans l’Église depuis 1950 en France. Honte et douleur ! Mais aussi sursaut : le rapport donne 45 propositions pour rénover, repenser l’exercice du ministère de prêtre, le sens du sacré, la vie religieuse, la gouvernance, les relations entre laïcs et prêtres, entre hommes et femmes. Comme pour les travaux de la salle Blanc Moutier, il ne s’agit pas de replâtrer les murs, mais de reprendre les choses en profondeur, résolument, avec confiance, dans la durée. Chance à saisir.

Coïncidence ? Ou action de l’Esprit Saint ? Vient de commencer la consultation mondiale sur la « synodalité », le « marcher-ensemble », catholiques ou non, croyants ou non. Le pape François espère un impact sur la gouvernance de l’Église qui lui a été confiée par l’Esprit en tant que successeur de Pierre. La réflexion est dans sa première étape. Trois maîtres-mots la conduisent : communion, participation, mission. Coïncidence ? Dans notre diocèse, les discussions sur les nouvelles paroisses arrivent à leur terme.

Toutes nos institutions sont appelées à s’interroger : Conseils diocésains, de doyenné, de paroisse, conseil économique, mouvements et services. Nos rassemblements liturgiques vont bénéficier d’un nouveau missel à partir de l’Avent, occasion de revenir à l’essentiel du rite et de l’action de grâce communautaire. Chaque mois, la Pastorale familiale offre aux couples des soirées ou des journées de réflexion et de prière. Le diocèse propose d’être mieux formé en théologie, en Bible. Le Secours catholique (journée le 21 novembre) développe la solidarité avec les personnes démunies. Les soirées de formation Alpha débutent le 26 novembre : échangeons, débattons, cherchons ensemble ! Que demain, des jeunes, plus nombreux, s’engagent à demander à communier, à être confirmés… Que des bénévoles acceptent de donner un peu de temps (accueil, sacristie). Appauvrie, humiliée, notre Église va se relever, « humble servante » à l’image de Marie, pour le service de Dieu et de l’humanité.

 

 Abbé Gérard Billon
 

ARCHIVES-éditos/