<>

En mai, un “marathon” de prières à Marie

Denier de l’Eglise

Bulletin Le Grand Large

Méditer la Parole

Agenda

Notre-Dame-de-Bon-Secours

Une église a été édifiée en 1828, bien avant que La Guérinière ne devienne paroisse (1851).

Elle est reconstruite d’abord en 1870 (la nef) puis en 1880 (le choeur) et enfin en 1900 (les fausses voutes de la nef). Un clocher est ajouté vers 1905.

À l’intérieur de la vaste nef, le regard est attiré par la grande verrière du choeur, datée de 1880. Elle est dédiée à la Vierge Marie, protectrice des marins, appelée maris stella, “étoile de la mer”. Une prière lui est dédiée (cliquer ici).

Parmi les statues qui ornent l’église (milieu du XIXe siècle), il y en a une remarquable en bois de tilleul qui, autrefois, était peinte : la “Vierge avec une ancre de marine”.

La grande verrière se compose de trois lancettes ne formant qu’une seule image en deux registres.

Au registre supérieur, le plus imposant, la Vierge-reine apparaît dans le ciel, tenant son Fils-roi, entourée par des anges.

Au registre inférieur, le plus intéressant, des hommes se démènent, d’autres prient la Vierge avec des femmes, des enfants et le curé du bourg. Du rivage, ils voient un bateau en pleine tempête. Un arc-en-ciel signifie que leur demande est exaucée.

En dessous, trois vitraux présentent une cérémonie.