<>

Laudato Si, et après ?

La mort et nous, question personnelle et/ou sociale?

Venez chanter avec nous !

Barbâtre et son église

Bulletin Le Grand Large

Méditer la Parole

Agenda

En attendant la Vigile pascale, qu’en nous grandisse le silence intérieur

 

Homélie ancienne d’un auteur inconnu (cliquer ici)

 

Pour inventer d’autres espaces
Où se relèveront les corps,
Il étendit les bras :
Tout homme est libéré,
Le mur s’est écroulé
Où l’on avait gravé
Que Dieu est mort !
Pourquoi vous désoler encor ?
  Depuis le jour du sang versé,
   Vous savez bien que tout est grâce.

(Didier Rimaud)

 

 

On peut écouter, réécouter, le choeur final de la Passion selon saint Matthieu (Jean-Sébastien Bach). C’est une sorte de berceuse. Wir setzen uns mit Tränen nieder (« Nous nous asseyons en pleurant et sur ta tombe nous te disons : Repose doucement, doucement repose ! »).  Il y a douleur et espérance. Le dernier mot chanté est Ruhe (repos) :

La direction de l’oeuvre est ici assurée par Philippe Herreweghe.