<>

Année mariale en Vendée

Portes Ouvertes Secours Catholique

26 nov : Parcours Alpha

Octobre : le rosaire vivant

Bulletin Le Noroît

Méditer la Parole

Agenda

Pour une méditation des mystères du Rosaire

 

 

1.      MYSTERES JOYEUX

  • L’Annonciation – l’humilité

Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. Lc 1,38.

« O Notre-Dame, nous attendons aussi cette réponse de miséricorde ! … Le monde entier à tes genoux attend ton consentement ». St Bernard.

  • La Visitation – l’amour du prochain

« Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi ». Lc 1 43-44

« La Vierge part sanctifier Jean-Baptiste non par des paroles, mais en portant Jésus auprès de lui ». Bx Charles de Foucauld.

  • La Nativité – l’esprit de pauvreté

« Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu et le Verbe était Dieu. … Et le Verbe s’est fait chair … » Jn 1 et 14

« Et puis regardant le divin Tout Petit de la crèche, je lui dis avec un ineffable bonheur : « vous êtes mon Tout » ». Ste Elisabeth de la Trinité

  • La présentation de Jésus au Temple – la pureté de corps et d’esprit

Poussé par l’Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Lc 2 27

Que c’est beau une âme… l’image de Dieu se réfléchit dans une âme pure comme le soleil dans l’eau. St Curé d’Ars

  • Le recouvrement de Jésus au Temple – la recherche de Dieu en toute chose

... Sa mère gardait dans son cœur tous ces évènements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, sous le regard de Dieu et des hommes. Lc 2 51 52

Au-delà des liens de la parenté temporelle, apparaissent des liens d’une parenté nouvelle qui est spirituelle, et qui efface la première par sa splendeur, comme le soleil efface la lumière des cierges. Cardinal Journet.

 

2.      MYSTERES LUMINEUX

  • Le baptême de Jésus – l’esprit filial

« C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi !» Mt 3, 13-14

Dieu a voulu nous sauver en allant lui-même jusqu’au fond de l’abîme, afin que l’homme tombé très bas, puisse s’agripper à la main de Dieu pour remonter des ténèbres et revoir la lumière pour laquelle il a été fait. Benoit XVI

  • Les Noces de Cana – la foi en l’intercession de la Vierge Marie

« Tout le monde sert d’abord le bon vin et, quand les gens sont ivres, le moins bon. Toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent!» Jn 2,10

 Le Dieu des chrétiens est le Dieu de la métamorphose. Offrez-lui vos peines, et vous en retirerez de la paix. Abandonnez-lui vos désespoirs, il vous donnera l’espérance. Padre Pio

  • L’annonce du Royaume – l’écoute de l’Evangile 

… Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. » Mc 1,14-15

Réjouissez-vous plutôt, parce que les réalités humaines cèdent la place aux réalités divines, les terrestres aux célestes, les temporaires aux éternelles, le mal au bien, l’incertitude à la sécurité, le chagrin au bonheur, les réalités périssables à celles qui demeureront toujours.  St Pierre Chrysologue

  • La transfiguration – la grâce de voir Jésus

... et de la nuée une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis tout mon amour, écoutez-le ». Mt 17,5

Nous serons glorifiés dans la mesure où nous aurons été conformes à l’image de son divin Fils.» Ste  Elisabeth de la Trinité

  • L’Eucharistie – l’amour de Jésus-Hostie

... Le Seigneur Jésus, la nuit où il était livré, prit du pain et, après avoir rendu grâce, le rompit et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous…» 1Cor 11,23-24.

C’est au pied de vos saints tabernacles que mon cœur, desséché par les plus rudes épreuves, a constamment trouvé les forces nécessaires pour en supporter la rigueur : c’est là que mes combats se sont changés en victoires, ma faiblesse en courage, mes tiédeurs en ferveur, mes incertitudes en lumières, ma tristesse en joie, mes obstacles en succès, mes désirs en volonté, mes antipathies, mes jalousies, mes ressentiments contre le prochain en ardente charité  Vén.Pauline Jaricot

 

3.      MYSTERES DOULOUREUX

3 .1.       L’Agonie de Jésus – le regret de nos péchés

Dans l’angoisse, Jésus priait avec plus d’insistance ; et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient jusqu’à terre. Lc 22 44

Et alors on Le vit, s’il est permis de parler ainsi, pleurer non seulement de ses yeux mais comme de tous les membres de son corps, afin de purifier par ses larmes son corps tout entier : l’Eglise. St Bernard

3.2. La Flagellation – la maitrise de nos sens

Ils lui frappaient la tête avec un roseau … Mc 15 19

C’est leur Dieu, venu pour les sauver et mendier leur amour, que les hommes peuvent à ce point outrager. Cardinal Journet.

3.3. Le Couronnement d’épines – la mortification de l’orgueil

…ils lui mettent un manteau rouge, et lui posent sur la tête une couronne d’épines qu’ils ont tressée. Mc 15 17

Si tu peux être moqué et injurié sans perdre ta paix, réjouis-toi le Seigneur est avec toi. Un Père du désert.

3.4. Le Portement de la Croix – la patience dans les épreuves

Puis ils l’emmenèrent pour le crucifier, et ils réquisitionnèrent pour porter la croix, un passant Simon de Cyrène … Mc 15 20 21

La Croix est le plus savant livre qu’on peut lire. C’est la crainte des croix qui est notre grande croix. St Curé d’Ars

3.5. La Mort de Jésus sur la Croix  la grâce de pardonner par amour

Alors Jésus poussa un grand cri : « Père entre tes mains, je remets mon esprit. »Et après avoir dit cela il expira. Lc 23 46

« Je ne meurs pas : j’entre dans la Vie. » Ste Thérèse de l’Enfant Jésus.

 

4.      MYSTERES GLORIEUX

4.1 La résurrection – la foi en la puissance de Dieu

« Ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu…» Gal 2, 20

Vivons avec Dieu comme avec un ami, rendons notre foi vivante pour communier à Lui à travers tout, c’est ce qui fait les saints. Ste Elisabeth de la Trinité

4.2. L’ascension – le désir du ciel

« Le Christ parmi nous l’espérance et la gloire » Col 1, 27

L’Espérance fortifiée par l’amour court sans défaillance et vole avec légèreté : « Ceux qui espèrent en Dieu prendront de nouvelles forces, ils auront des ailes comme l’aigle, ils courront sans fatigue » (Is 40,31) Saint Jean de la Croix

4.3. La pentecôte – l’irruption de l’Esprit Saint dans nos vies

« le fruit de l’Esprit est charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi…» Gal 5, 22-23

 Il faut savoir que la charité est la plus excellente des vertus, et qu’entre toutes les charités, la plus parfaite est celle qu’on exerce envers ceux avec qui l’on vit habituellement. Vén Pauline Jaricot

4.4. L’assomption de la Vierge Marie – la grâce d’une bonne mort

« Femme, revêtue de soleil, ta demeure est la lumière ! Tu es montée de hauteur en hauteur vers la source de la Vie : Jésus-Christ ! Vierge Marie, tu as trouvé la joie : la joie, notre Espérance »      Liturgie

Avec Marie, signe d’espérance, le peuple de Dieu vit son fiat d’acceptation généreuse à la volonté du Seigneur et, rempli d’espérance, s’écrie avec l’apôtre : «Amen, viens, Seigneur Jésus.» (Ap22,20) Bx Jean-Paul II

4 .5. Le couronnement de Marie au Ciel – une grande dévotion à Marie

« Un signe grandiose apparu dans le ciel : une Femme. Le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête… » Ap 12,1

Nous n’avons qu’à nous tourner vers la Sainte Mère pour être écoutés. Son Cœur est tout Amour.» St Curé d’Ars