<>

ÉVANGÉLISATION

PAROISSIALE

SUR LES RAILS

AMÉNAGEMENT

ÉGLISE SAINT PHILBERT

UNE ÉGLISE PLUS ACCUEILLANTE ET HARMONIEUSE

Chers paroissiens,

En tant que Curé de Noirmoutier, ma responsabilité est de veiller à la qualité de l’accueil de tous les fidèles, hiver comme été, notamment dans cette église Saint Philbert qui a une capacité maximale aujourd’hui d’environ 790 places alors que nous accueillons une quinzaine de fois par an plus de 800 personnes.

Vous devez savoir que ma responsabilité personnelle se trouve engagée en matière de sécurité des personnes et c’est bien légitimement que j’ai, en juin 2017, avancé cette question à l’appui de l’avis d’un cabinet indépendant (Bureau Véritas). 

Les propositions d’ouvertures latérales supplémentaires ont été écartées en mars 2018 par la Commission de Sécurité qui a validé les sorties existantes, à l’instar de tous les églises anciennes.

À la suite de la première présentation, j’ai tenu compte des remarques des paroissiens, notamment sur le fait de ne pas modifier le maître autel et sur la visibilité du nouvel autel. J’ai donc recouru à des personnes compétentes et ayant autorité sur ces questions pour vous présenter l’étude actualisée de cet aménagement.

Mr. Etienne Bartczak, Architecte des Bâtiments de France, a étudié cet aménagement, il s’est rendu sur pièce et sur place puis a rendu cet avis favorable écrit en juillet dernier :  « La suppression de l’estrade en bois me paraît tout à fait souhaitable pour retrouver l’espace initial de la nef et les dispositions d’origine de l’escalier en granit. »  Il a préconisé aussi de ne pas toucher au maître-autel existant et de créer un nouvel autel au-devant. Ainsi, le nouvel autel ne pèsera pas sur les voûtes de la crypte.

J’ai alors sollicité le travail d’un architecte d’intérieur pour faire un relevé des mesures précises du nombre de places dans l’église et de la visibilité dans les configurations existantes puis aménagées ; les résultats sont portés sur le document ci-dessous. Il faut préciser que le nombre de places supplémentaires affiché tient compte non seulement de la suppression de l’estrade en bois centrale mais aussi des deux petites estrades latérales devant les retables et un ajout de quelques bancs mobiles supplémentaires dans ces deux zones.

La conformité liturgique de cet aménagement a été étudiée et approuvée par les autorités liturgiques compétentes du diocèse. L’évêque de Luçon a donné un premier avis favorable.

Rappelons qu’il y a 5 ans, l’abbé Pierre CHATRY a trouvé une estrade déjà bien usagée et qu’il fallait donc rénover. Je regrette qu’alors, la question du gain de places, pourtant déjà nécessaire, n’ai pas été posée. Pour autant, ne pas enlever cette estrade uniquement pour rentabiliser davantage l’investissement engagé il y a 5 ans, et empêcher ainsi une réelle amélioration des conditions d’accueil dans cette église, ne paraît pas raisonnable.

En restant sur la question financière, il faut ajouter qu’un donateur est prêt à financer entièrement les travaux du nouvel autel. Les frais engagés par la paroisse seraient donc réduits à l’achat de quelques bancs empilables supplémentaires, aux ajustement de la sono et de l’éclairage, et aux déplacements des confessionnaux. Il reste à préciser le montant de ces frais.

L’objectif de cet aménagement est toujours demeuré le même : à savoir l’augmentation de la capacité d’accueil pour les grandes célébrations et une harmonie architecturale restaurée.

Les aménagements d’église suscitent toujours des débats passionnés ; surtout dans des cas comme le nôtre où il s’agit de la suppression d’une estrade mise en place il y a 47 ans. 

Je poursuis donc la réflexion en lien avec mes conseils économique et pastoral,

Abbé Grégoire Cieutat, curé.