<>

Covid19 : les règles pour le culte

Horaires des Messes

Bulletin Le Grand Large

Méditer la Parole

Agenda

Le mois de Marie 2020

 

Le mois de mai est traditionnellement dédié à Marie, pourquoi ? Dans l’Antiquité païenne, le mois de mai était considéré comme défavorable au mariage, raison pour laquelle les chrétiens l’auraient choisi comme période pour célébrer la Sainte Vierge. La raison vaut ce qu’elle vaut, car la dévotion mariale ne déconsidère certainement pas le mariage.

Le « mois de Marie » voit le jour à Rome. De là, il se diffuse dans les États pontificaux puis à l’Italie tout entière et enfin à l’ensemble de l’Église catholique. Les dévotions mariales qui le caractérisent doivent beaucoup aux Jésuites italiens du XVIIIe siècle. Elles se développent au XIXe siècle.

Dans nos contrées, la floraison immaculée de la nature au mois de mai se reporte sur les statues et autels dédiés à la Vierge sainte, « très pure, très chaste, sans tache, rose mystique ».

 

 

Chaque jour, nous sommes invités à prier MARIE à 15h.30 en union avec le sanctuaire de Lourdes, depuis la grotte de Massabielle.

direct ou différé avec le site du sanctuaire, cliquez ici

direct ou différé avec KTO, cliquez ici

 

Beauté et simplicité du chapelet

Dans une lettre adressée à tous les chrétiens, le Pape François invite à « redécouvrir la beauté de la prière du chapelet chez soi au mois de mai ». « Vous pouvez le faire ensemble, ou personnellement; choisissez vous-mêmes, en fonction de la situation, en considérant les deux possibilités. Mais dans chaque cas, il y a un secret pour le faire : la simplicité. »

Prier le Rosaire, cliquez ici

 

Au terme de sa lettre, François indique deux prières à Marie, spécialement rédigées pour l’implorer dans la pandémie de coronavirus et qu’il invite à réciter à la fin du Rosaire. La première est celle qu’il a dite au Sanctuaire du Divin Amour, à Rome, le 11 mars dernier; la seconde, plus longue, invoque le secours de Marie face aux nombreux défis et situations de détresse provoqués par la pandémie de coronavirus.

 

Texte de la première prière, cliquez ici

(Sur Noirmoutier, nous remplaçons « Notre-Dame du Divin amour » par « Notre-Dame du Bon-secours »)

 

Texte de la seconde prière :

« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. »

« Dans la situation dramatique actuelle, chargée de souffrances et d’angoisses qui tourmentent le monde entier, nous avons recours à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous Ta protection.

Ô Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux en cette pandémie de coronavirus, et réconforte tous ceux qui sont perdus et pleurent leurs proches décédés, parfois enterrés d’une manière qui blesse l’âme. Soutiens ceux qui sont inquiets pour les personnes malades auprès desquelles ils ne peuvent se rendre, pour éviter la contagion. Inspire confiance à ceux qui sont dans l’angoisse en raison d’un avenir incertain et des conséquences pour l’économie et le travail.

Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de la part de Dieu, Père de miséricorde, que cette dure épreuve se termine et qu’un horizon d’espoir et de paix revienne. Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des malades et des victimes, et d’ouvrir leur cœur à la confiance.

Protège les médecins, les infirmières, les travailleurs de la santé, les bénévoles qui, en cette période d’urgence, sont en première ligne et mettent leur vie en danger pour sauver d’autres vies. Accompagne leurs efforts héroïques et donne leur force, bonté et santé.

Sois proche de ceux qui s’occupent jour et nuit des malades, et des prêtres qui, avec une sollicitude pastorale et un engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun.

Vierge Sainte, éclaire l’esprit des hommes et des femmes de science, afin qu’ils trouvent les solutions justes pour vaincre ce virus.

Aide les dirigeants des nations afin qu’ils puissent travailler avec sagesse, sollicitude et générosité, en aidant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en planifiant des solutions sociales et économiques avec prévoyance et dans un esprit de solidarité.

Très Sainte Marie, touche les consciences afin que les sommes énormes utilisées pour augmenter et perfectionner les armements soient plutôt utilisées pour promouvoir des études appropriées afin d’éviter des catastrophes similaires à l’avenir.

Mère bien-aimée, fais naître dans le monde un sentiment d’appartenance à une grande famille, dans la conscience du lien qui unit tous les hommes, afin qu’avec un esprit fraternel et solidaire nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère. Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière.

Ô Marie, consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute-puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre son cours normal dans la sérénité.

Nous nous confions à Toi, qui brilles sur notre chemin comme un signe de salut et d’espérance, ô miséricordieuse, ô pieuse, ô douce Vierge Marie. Amen. »