<>

HORAIRES

DES OFFICES

DE NOËL

(RE) DÉCOUVRIR

LA FOI EN

JÉSUS-CHRIST

JEÛNE

ET

PRIÈRE

HOMÉLIES

TOUSSAINT

ET ARMISTICE

La première église de Barbâtre apparût aux environs de 1100 et fût dédiée à Saint Nicolas, protecteur des marins en péril. De cette époque il reste le porche latéral surmonté d’une Vierge à l’enfant. Barbâtre et Noirmoutier furent longtemps les deux seules paroisses de l’île. 
Détruite successivement à la guerre de Cent ans par les Anglais puis au XVII° par les Hollandais, l’église fut remplacée par une chapelle dédiée à Notre-Dame du Refuge. En 1722, Barbâtre fut désolée par une terrible épidémie qui fit périr les 2/3 de la population. Sous l’impulsion de Marguerite Palvadeau, 88 ans, le curé et ses paroissiens prièrent St Sébastien. Les hommes valides quittèrent l’île de Noirmoutier le 20 janvier, pieds nus et en chemise, en pèlerinage à Saint Sébastien de Nantes. L’épidémie cessa.

Le culte à St Sébastien est rappelé par un vitrail. 

Le XIX° siècle vit la restauration de l’église. Les murs furent exhaussés. La charpente et la toiture refaites. Le chœur de l’église fut restauré en 1874. 

L’actuelle petite église est de style néo-roman et siège au milieu de ce village en ligne dont l’urbanisation s’étire au long de la côte de l’île. La façade est formée d’un clocher porche encadré par deux pans triangulaires. Au sud s’ouvre un chapiteau couvert de tuiles et fermé de tous les cotés, sauf au sud où il y a une large grille, pour les réunions du Chapitre (conseil de la paroisse). Le chevet est hémi-circulaire. Un parc entoure l’église dont la façade et le chevet sont éclairés. La commune de Barbâtre, la plus proche du continent, qui abrite aussi la chaussée submersible du Gois, vient de fêter ses 150 ans.