Saint Philbert

Saint-Philbert était un grand voyageur. Né à Eauze en 617-618 au temps du roi Dagobert. Il vécut en France dans de nombreux endroits et notamment à Noirmoutier, il y a 14 siècles! Il devient moine à l’âge de 18 ans, et fonde son premier monastère à Jumièges en Normandie.

Suite à quelques mauvaises aventures et un emprisonnement à Rouen, St Philbert trouva asile à Poitiers sous la protection de son évêque. Au cours d’une visite pastorale avec l’évêque, celui-ci l’autorise à fonder un monastère avec l’aide de moines de Jumièges sur  l’île d’Herio.

Il y avait déjà une communauté chrétienne au Vieil. Cependant, c’est lui qui évangélisa profondément l’île en l’aidant à mieux vivre.

Pour cela il fit défraîchir les terres par les habitants et les moines. C’est lui également qui développa la récolte du sel et fit creuser des canaux à travers les marais. St Philbert comprit l’enjeu de la défense contre la mer car, il fit construire des digues et des ponts. Il aménagea également le port de Noirmoutier.

Il construisit un monastère. Ce monastère de moines  habillés en noir donna son nom actuel à l’ile : Noirmoutier (monastère noir).

Il mourut le 20 août 685, sa fête est célébrée  le 23. En 834, sous la menace des Vikings, le corps est déplacé jusqu’à Tournus où il repose toujours. Vers 1865  le curé de l’époque obtint des moines de Tournus le don de la chasse contenant une vertèbre et une côte du Saint.

Saint Philbert édicte une règle, « la sancta regula », qu’il a composée à l’image d’une abeille butinant le meilleurs de plusieurs règles et observances.