<>

Covid19 : les règles pour le culte

Horaires des Messes

Bulletin Le Grand Large

Méditer la Parole

Agenda

Vendredi Saint

 

Aujourd’hui, la célébration est toute particulière. Pour la seule fois de l’année, il n’y a pas de liturgie eucharistique. La liturgie de la Parole est, par contre, très développée. Elle comprend, outre le récit de la Passion selon saint Jean, une très longue prière universelle : le salut par la croix est adressé à tous.

 

 


●  Suivre l’office avec RCF et Facebook

Pour le diocèse de Luçon – et donc pour la paroisse Saint-Philbert-en-Noirmoutier –  un seul office est retransmis sur RCF Vendée (FM 88) ainsi que sur le site du diocèse de Luçon et sa chaîne Youtube : Office de la Croix

Il est célébré à 19h. par Monseigneur Jacolin à la cathédrale de Luçon.

Cette année, à cause de la pandémie mondiale, une intention de prière a été ajoutée. La voici :

« Dieu éternel et tout-puissant, refuge offert en tout danger, tourne avec bonté ton regard vers nous, qui avec foi te supplions dans la tribulation, et concède le repos éternel aux défunts, la consolation à ceux qui pleurent, la santé aux malades, la paix à ceux qui meurent, la force aux opérateurs sanitaires, l’esprit de sagesse aux gouvernants, et le courage de s’approcher de tous avec amour pour glorifier ensemble ton saint nom. »

 


●  Célébrer sans RCF et Facebook

Une proposition de prière seul-e ou en famille est disponible ici : Célébrer à la maison

Pour le Vendredi Saint il est bon de préparer un lieu principalement en ayant devant les yeux la Croix. On prend aussi la Bible pour le récit de la Passion ou bien notre mensuel de prière. Ce temps de prière du Vendredi Saint se veut relativement dépouillé.

 


●  Nuit d’adoration du Saint Sacrement

Spirituelle, cette adoration, commencée hier soir après la célébration de la Cène, se termine à 15h, passant le relais à un Chemin de croix (voir ci-dessous).

Nous avons pu méditer les derniers enseignements de Jésus tels qu’ils sont rapportés dans l’évangile de Jean, chapitres 14 à 17.

 


●  Chemins de croix

Le « chemin de croix » ne remplace pas l’Office de la croix. Mais il est l’occasion de méditer les souffrances du Christ ainsi que les attitudes de certains disciples (Simon de Cyrène, les femmes, la mère, le disciple aimé…).

Il n’y a pas une seule manière de le vivre.

Le site du diocèse de Luçon en propose cinq dont un pour les sourds et malentendants : chemins de Croix

Ajoutons-en deux.

Le premier a été rédigé par le Pr Massard, médecin à Rennes et diacre, en pleine tempête du Covid19 : chemin de croix en temps de coronavirus.

Le second a été et écrit par Mgr Dominique Rézeau, curé de la paroisse Saint-Amand-de-l’île-d’Yeu, avec la collaboration dessinée de M. Jean-Olivier Héron. On peut l’écouter et prier (32 mn) sur Youtube 00ChemindecroixPRO9 04 2019

 


● Une lectio divina par internet

Le vendredi 10 avril nous vous proposons de participer à une rencontre de « lectio divina » virtuelle de 17h00 à 18h00 environ.

Durant une grande heure nous prenons le temps de lire et méditer la crucifixion de Jésus selon l’Évangile de Jean 19,17-30.

Pour tous renseignements, contacter par mail henri.miailhe@orange.fr

 


●  Vénération de la couronne d’épines à Notre-Dame de Paris

La Couronne d’épines est une relique rapportée de terre Sainte par Saint Louis qui fit bâtir pour elle la Sainte Chapelle. Aujourd’hui, elle est déposée dans le trésor de la cathédrale Notre-Dame de Paris où, l’an dernier, elle a pu être arrachée aux flammes.

À quelques jours du premier anniversaire de l’incendie de Notre-Dame et alors que la France est confinée, Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, a décidé d’envoyer un signal fort, symbolique et plein d’espérance. Pour le Vendredi saint, le 10 avril, il a annoncé qu’un temps de méditation et de prière autour de la couronne d’épines allait avoir lieu à huis clos (7 participants) dans la cathédrale, de 11h30 à 12h30. Ce temps sera diffusé en direct sur KTO.

 


●  Méditation sur la mort de Jésus et le silence de Dieu

Extrait de l’ouvrage Splendeurs du Credo (Éditions Magnificat, 2013)

« C’est un vendredi. Le procès a été expéditif. Tout a été réglé avant la fête de la Pâque. Les croix ont été dressées et les bandits cloués sur le bois.

Jésus va mourir. Il crie : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? ». C’est l’antique prière du Juste que l’on dépose sur la poussière de la mort (Psaume 22).

Je baisse la voix et je ferme les yeux… Ah, ce cri et ce silence ! Il me souvient : le Dieu de Job, le Dieu du Serviteur souffrant, le Dieu des exilés à Babylone est le Dieu du silence. »

Pour lire la suite : Crucifié pour nous